Dur de résister à l’appel du potager !

Chaque année, lorsque le printemps pointe son nez, je suis toute excitée à l’idée de planter mon nouveau potager. Je sens déjà l’odeur de mes tomates, de mes concombres, des haricots et de tous les merveilleux produits qui vont pousser d’ici l’été.

La préparation

Je parcours les allées des jardineries pour repérer les nouvelles graines que je voudrais essayer de planter, et j’anticipe presque chaque coup de pelle que je vais donner dans mon jardin. Je fais attention à la météo pour ne pas planter trop tôt, je veux éviter que mes plantes ne subissent le dernier coup de froid du printemps.

Je prépare la zone de mon potager, je retourne la terre, et j’investis dans quelques engrais pour enrichir mes plantes.

Je prépare mes cordes et mes tuteurs pour arranger mes lignes de carottes et de radis. J’ai mes cloches prêtes à protéger mes plants de tomates, et je m’impatiente de plus en plus…



Finalement le jour J arrive et je commence mes plantations. Je me lève tôt le matin et, pleine d’enthousiasme je plante tout mon potager. Tout me semble un peu trop serré, j’ai encore voulu mettre trop de graines sur peu de surface, mais finalement je me dis que ça vaut bien le coup.

De Juin à juillet, je cultive mon jardin, je nourris, j’arrose amoureusement. Et lorsque le mois d’août est là, nous profitons de toutes les merveilles sorties de terre.

La récolte

Mais à ce moment il commence à faire trop chaud et désherber n’est désormais plus une partie de plaisirs. Vers la mi-août, je fais le plein de légumes frais et c’est le moment de préparer des conserves ou de congeler tout cela pour l’hiver. Je prépare des sauces avec mes tomates, des variantes avec mes petits légumes et des confitures avec les fruits les plus juteux.

Les fraises et framboises vont au congélateur. Très rapidement, ma cuisine ressemble à un champ de bataille et je fatigue un peu d’y passer les derniers jours de l’été. Je ne peux plus voir un légume  en peinture! Entre la préparation de la rentrée et la préparation des conserves, je suis juste crevée ! Et finir de s’occuper du potager ne veux pas dire finir de s’occuper du jardin et de la pelouse qui commence à partir dans tous les sens.

Pour ne faire aucun gaspillage, pensez à faire profiter vos amis, parents et voisins des fruits de votre travail, et les dernières productions de votre potager feront des heureux parmi votre entourage. Une fois tous vos fruits et légumes congelés ou mis en conserves, il ne vous reste qu’à retourner la terre et à fertiliser votre potager.

La fierté et les bonnes résolutions

Je peux enfin regarder fièrement mes confitures, mes conserves et mes bocaux prêts pour l’hiver. Je suis fière mais épuisée. Et je me promets que l’an prochain je ne vais pas en faire autant.L’année prochaine, je vais tout planifier à partir d’octobre pour faire les calculs de ce que je dois planter, et planifier chaque culture.

Je calcule aussi nos besoins en conserves et confitures pour l’année pour ne pas produire plus qu’il n’en faut à la prochaine saison. L’été prochain, je refuse d’être l’esclave de mes conserves et de mes confitures !

Lorsque le printemps approche, alors que le froid n’a pas encore fait sa disparition, je fais l’inventaire de ce qu’il reste dans le congélateur et sur les étagères de la cuisine.



Et puis je me dis que ce n’est pas un drame de consommer des sauces tomates du supermarché, ou des confitures industrielles, à quoi bon se fatiguer à tout faire pousser soi-même… et puis le printemps arrive, et l’herbe verte embaume à nouveau, la terre frissonne de nouveau, les fleurs sortent de terre et l’appel du potager se fait de plus en plus fort…

Au diable les bonnes résolutions, après tout il existe des addictions plus dangereuses que cela. Et c’est reparti pour un potager encore plus grand que l’an dernier. N’oubliez pas de prévoir plus d’étagères dans votre cuisine, le record du nombre de bocaux risque d’être dépassé cette année encore !

Rejoignez les millions d’adeptes de l’hypnose

Rejoignez les millions d’adeptes de l’hypnose

Les maux que peut traiter l’hypnothérapie sont la douleur, le stress, l’obésité et l’amnésie, entre autres. Les troubles en lien avec l’esprit peuvent ainsi être soulagés, mais l’hypnothérapie traite également des maux fonctionnels.

Le Feng Shui – le secret d’une maison zen

Le Feng Shui – le secret d’une maison zen

Pour savoir comment aménager votre chambre à coucher ou votre salon grâce à la méthode Feng Shui, il faut savoir ce qui se cache derrière ce terme. Le Feng Shui est une discipline spirituelle ancestrale qui utilise un procédé qui influe sur votre espace intérieur...

Découvrez

Découvrez